Forum des membres de Chasing-Live.net, Les chasseurs d'orages au coeur de l'action, diffusions de chasses aux orages en direct.

 
HellCat
Sujet Auteur
Messages : 11
Inscription : 21 mai 2018, 19:43

L'appel du 18 juin

30 juin 2019, 09:38

Si 2018 fut une année record niveau orages, 2019 a bien du mal à jouer dans la même division.
Non seulement les orages sont rares, quasiment inexistants dans mon secteur mais avec le nouveau pensionnaire à la maison, je dois mettre encore plus entre parenthèses les excursions kérauniques. Ça sera au coup par coup.
En avril, une expédition entre la Vendée, les Deux Sèvres et la Vienne s’était résumée à un vain jeu de cache-cache.
Par la suite, quelques orages en périphérie de ma zone mais soit pendant mes heures de taf, soit le plus souvent, du fugace : impossible à chasser.

Et puis là, en début de congé paternité, on annonce deux fronts qui s’organisent : un sur la Normandie, un qui devrait entrer par la Gironde.
Dilemme.
Si le premier doit débuter sur le haut de ma région, il prendra inexorablement la direction opposée à la mienne alors que le second, suivant AROME, devrait venir visiter le sud 79 et la région de Poitiers.
Je dois prendre en compte l’absence de mon binôme qui travaille jusqu’à 21h et est injoignable. 
Si je veux chasser sur le premier front, je dois partir tôt (et pas mal de taf à la maison grâce à Junior) ; pour le second, son entrée sera plus tardive et donc plus jouable pour tout caler.
Tout étant prêt, j’attends le retour du cousin qui me fait comprendre qu’il est HS.
Du coup, pas de temps à perdre, il faut y aller.
 
Tablette et mobile connectés, un rapide coup d’œil me conforte sur le choix de point de chute.
Me basant sur Arome, le sud de Poitiers me semblait être pas trop mal (et un peu en terre connue).
C’est parti.
A quelques bornes de mon "home sweet home", je remarque les énormes structures en place et à l'oeuvre dans la Mayenne, à une centaine de kilomètres d'ici : Impressionnant.
Chemin faisant, vers Montreuil Bellay (49), je vois sur LightningMaps la progression du front, toujours au large de la Gironde.
Une zone de repos, je consulte Chasing Live et je vois notre ami Tomdu17 qui me conseille de descendre sur son département, le 17.
Hélas, même si ça m’avait effleuré l’esprit dans l’après-midi niveau choix, je suis désormais à l’opposé et ça serait trop juste pour arriver à temps.
Comme l’orage est annoncé sur la Vienne vers 02 :00 voire plus tard, je suis largement dans le timing et du coup, je me dis qu’en coupant par le 79, j’aurai moins à attendre.
Hop la, direction Thouars puis Niort.
La route est plutôt agréable et les premières lueurs au sud me donnent le moral mais cela veut dire que l’orage a de l’avance sur les prévisions.
Comble de malchance,  je me fais bêtement piéger en passant par Niort : GPS à la ramasse à cause de divers travaux. J’y perds énormément de temps … tout ce qu’il ne me fallait pas.
Deux choix s’offrent à moi :
Partir sur la Charente, direction Angoulême ou repartir vers Poitiers.
Si je suis la première option, ça va être chaud car je serai en dessous du front, voire même il m’aura dépassé en arrivant à destination.
Le second choix est une évidence car logiquement,  je peux rester en bordure du front et limiter les risques d’être sous le déluge.
 
Que le trajet me semble long vers la Vienne mais les orages se maintiennent légèrement en retrait de moi.
Pas le temps de m’arrêter pour consulter Infoclimat afin de dénicher un potentiel spot donnant sur le sud.
Les kilomètres défilent, Lightning Map crépite comme un compteur Jaeger à Tchernobyl et le ciel n’est qu’un feu avec des spiders à la pelle.
Et là, dans une ligne droite entre Lusignan et Poitiers, une petite zone de stationnement, sur laquelle un routier fait déjà sa pose.
Il n’y a pas à cogiter plus longtemps, ça devra faire l’affaire : Plutôt dégagé sur le sud.
Hop, dehors, on enfile le gilet jaune (la sécurité avant tout, surtout sur cette zone) et on déploie le matos.
Même si je suis visiblement sur la bordure des précipitations, de temps à autre, une légère bruine vient me rappeler que rien n’est facile, et encore moins quand on se fait une chasse à l’arrache.
Maintenant, il va falloir retrouver les réglages suivant les conditions particulières.
Ma première chasse avec tout ce nouveau matériel remonte à octobre dernier donc ...
Avec cet objectif, pas facile la mise au point mais on fera avec.
Maintenant, il va falloir jongler entre les iso, l’ouverture et l’obturation.
Comme ça flashe de partout, ça va être carnaval mais bon, j’ai signé pour galérer.  :lol:
 
Premier cliché :

Image


Pas le temps de pinailler, le spectacle est plein sud.
Cette photo est typique de ce que m’offre ce front : Du coup de foudre, de l’inter à volonté.
 
Deuxième cliché :

Image

Ce soir là, un vrai régal pour qui aime inter et spiders. Un point de vue somme toute honorable car trouvé par hasard alors que je commençais à désespérer de découvrir une zone intéressante et suffisamment "sèche". Première VRAIE chasse de cette année alors, un peu rouillé dans les réglages au démarrage. Avec ce feu roulant sur 120°, et ces éclairs horizontaux : J'ai vite atteint mes limites avec mon pauvre 18-140. Un 10-24, siouplaît !
 
Troisième cliché :

Image

Le front, entré sur la Gironde quelques heures plus tôt, balayait large sur les Charentes. Depuis Niort, j'ai songé une seconde ou deux y aller mais franchement, j'aurais été en dessous, et plus sûrement pris de vitesse. Mon repositionnement était plus sérieux que de chercher le contact ... pour quel résultat ? Cet impact fut lointain. En effet, ce soir là, non seulement, le spectacle s'étendait sur environ 120° mais également sur énormément de profondeur.
 
Quatrième cliché :

Image

Pas le chef d'œuvre de la soirée car, constamment en train de lutter contre une météo capricieuse (entre quelques gouttes et légère bruine) en repositionnant mon APN en fonction (et en loupant quelques ENORMES spiders. A défaut d'être photogénique, ce cliché représente un peu l'activité électrique sur la profondeur ce soir là.
 
Cinquième cliché :

Image

Après un épisode venteux qui a envoyé valser pas mal de feuilles et branches autour de moi (Vive le trépied en alu, qui pèse une tonne mais qui ne bouge pas d'une once) et une courte bruine, le ciel s'est dégagé au dessus de moi et là, "Happy Hour" pour le gars qui attendait sa première chasse de 2019. Dommage pour les tâtonnements (qui a dit les errements ?) niveau réglages mais quand on débute sur une nouvelle gamme de matériel et que les orages sont rares ...
 
Sixième cliché :

Image

Impact plus lointain car si l'Angevin était figé depuis trente minutes, le front, lui avançait et commençait à ne donner que sur mon sud-est. Encore une fois, ce coup de foudre représente ce que j'ai eu le plus dans cette gamme, avec les inter et les spiders. 
D'ailleurs, en pliant les gaules avant de filer sur Poitiers, un ENORME spider est venu se perdre au dessus de moi. Je ne vais pas ici retranscrire les tirades "fleuries" qui l'ont accompagné. Si le chauffeur portugais du 38T ne dormait pas, il aura au moins appris quelques nouveaux mots de français. :mrgreen:


En conclusion, une chasse que j’ai lancée un peu à l’arrache, quelques errements dans la navigation : En mode solo, il faut cogiter et décider vite, très vite.
Avec l'expérience, cela finira par payer.
Comme m'a dit l'gars Benjamin il n'y a pas si longtemps lors d'une sortie infructueuse dans mon 49 : Toujours rester sur sa première intuition, idée.
Même si je suis très loin de la satisfaction niveau clichés, ça progresse (vis-à-vis de la chasse précédente). Faut dire, y'a pas "photo" ...  :roll:
Désormais, il faut chasser encore et encore pour que le choix des réglages devienne un … réflexe (oui, elle était facile). 
Objectifs à court ou moyen termes : Le plus d’orages possibles et acquérir … quelques objectifs (oui, là aussi, je fais dans la facilité) plus adéquats.
Mon 18-140 de base fait le taf mais ses limites sont vite atteintes.
En tout cas, quel bonheur de me retrouver dehors avec mon matos : les éclairs, le bruit du tonnerre, tout cela me manquait tellement !

PS : En visitant il y a quelques jours InfoClimat et son topic sur les spots, je me suis aperçu qu'un avait été inventorié à quelques kilomètres de mon point de chute.
Comme quoi, chance du débutant ou logique implacable ...  :roll:
 
Red-Pirix
Messages : 7
Inscription : 30 mai 2017, 23:05

Re: L'appel du 18 juin

03 juil. 2019, 14:24

                                                                         Salut Bertrand

Après quelque heures de galères , tu peux quand même de félicité ........ Travailler seul dans une chasse est très dur, car faut gérer beaucoup de chose a la fois .... Je le sais je le fais quasiment a chaque fois. Mais lorsque tu obtiens la satisfaction  d'avoir fais de beau clichés comme les tiens tu te dits que tes efforts n'ont pas était vain . Donc félicitations a toi car tes photos sont magnifique. Et quelque ambiance sa devrais êtres , face a cette mère nature qui te montre sa force ....... 

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité